empreinte écologique ecological footprint ecology consumption consommation ecofriendly eco-responsable eco-responsible conscious fashion designer tricksters assia kara ethical fun creative mode créatrice belgium belgique belge local sustainable durable

Comment devenir éco-responsable en 10 leçons

Il y a environ 3 ans, j’ai eu une épiphanie : j’ai découvert qu’il ne suffisait pas de trier ses déchets pour avoir un impact écologique ! Moi qui me croyais exemplaire avec mes 3 couleurs de poubelles, j’avais un long chemin à parcourir avant de pouvoir la ramener. Aujourd’hui, en faisant le point, je réalise que changer ses comportements n’est pas forcément quelque chose de facile. Alors voici mes 10 conseils pour vous lancer dans une transition sans soucis !

empreinte écologique ecological footprint ecology consumption consommation ecofriendly eco-responsable eco-responsible conscious

1. Choisir les domaines sur lesquels on veut agir

Tout le monde ne peut pas tout faire! Actuellement, de plus en plus de personnes sont sensibilisées à l’écologie et prêtes à faire le pas. Mais évidemment, ce n’est pas toujours si simple d’abandonner sa voiture, ses emballages plastique et sa viande. Rassurez-vous : le réchauffement climatique ne repose pas entièrement sur vos épaules !

L’important est de définir les 2 ou 3 domaines sur lesquels vous voulez et vous pouvez agir : alimentation, transports, déchets, énergies, etc. Si vous êtes végétarien, vous faites déjà votre part : ne culpabilisez pas quand vous jetez un emballage plastique. N’oubliez pas que vous êtes sur terre pour vivre et être heureux : débarrassez-vous de ce « péché originel » écologique. Car si vous n’êtes pas épanoui dans votre vie, ça n’a aucun sens de continuer dans cette direction.

2. Etablir des priorités

zero waste lauren singer zéro déchets écologie ecology environment responsible eco responsable eco-friendly activistTout le monde ne peut pas tout faire tout de suite ! C’est l’un des freins les plus prégnants pour une personne qui souhaite se lancer dans un mode de vie plus durable : par où commencer ? Et évidemment, quand on voit Lauren Singer, cette fille qui produit un petit bocal de déchets sur un an, il y a de quoi se décourager.

Ne vous en faites pas : personne ne peut opérer un changement aussi drastique du jour au lendemain. Le faire serait d’ailleurs complètement anti-écologique : quel sens y a-t-il à se débarasser de tous vos tupperware en plastique pour acheter des bocaux en verre ?

Le mieux, c’est de lister les premières petites choses que vous pouvez faire (en fonction de domaines que vous avez choisi, ou même tous azimut!) et de les trier en fonction du moment où vous pouvez les mettre en place.

empreinte écologique ecological footprint ecology consumption consommation ecofriendly eco-responsable eco-responsible conscious app 90 jours changeL’app « 90 jours » m’a beaucoup aidée pour commencer à changer mes habitudes : il s’agit de petits défis super simples à mettre en place et qui font déjà une grosse différence (mettre un autocollant « pas de pub sur sa boite aux lettres, pisser sous la douche, passer à un fournisseur d’énergie verte, etc). Je l’ai utilisée au début de ma « transition » et ai acheté pour 12€ de savon solide, avec lesquels j’ai tenu environ 2 ans et demi !

3. Gamifier sa transition

La gamification, c’est LA tendance du moment. Et ce n’est pas pour rien : en jouant, tout est plus facile. Accordez-vous une récompense (écologique, c’est mieux;) ) lorsque vous réussissez à changer un de vos comportements, lancez-vous des défi (« pas cap de tenir 10 jours sans viande/voiture/plastique/… »), dessinez une jauge sur un papier et remplissez-là au fur et à mesure de votre évolution… Bref, soyez créatifs mais trouvez un moyen de mettre du fun là-dedans !

Avec l’app dont je vous parlais plus haut, rien que le fait de cliquer sur un bouton permet de se dire « j’avance ».

4. Faire les choses pour soi et pas pour les autres

Tout au long de votre parcours vous allez rencontrer deux types de personnes :

  • – ceux qui font moins que vous et qui passeront leur temps à dire que ce que vous faites ne sert à rien

« il faut d’abord un action globale au niveau des gouvernements pour espérer changer quelque chose ! »

  • – ceux qui font plus que vous et qui passeront aussi leur temps à dire que ce que vous faites ne sert à rien

« c’est bien beau d’acheter des légumes bio mais tu as vu tous tes emballages plastique ? Tu pollues beaucoup trop ! »

Un mot d’ordre : ne les écoutez pas ! Si vous voulez vraiment savoir ce que votre transition a comme impact, comparez vous à votre « moi du passé ». C’est là que vous verrez la différence.

5. Plus on est de fous…

Comme pour arrêter de fumer ou réviser pour ses examens, c’est toujours plus facile à plusieurs. Si, dans votre entourage, vous avez des personnes qui souhaitent commencer un changement, faites-le ensemble !

Il y a un an et demi, j’ai décidé de réduire ma consommation de viande en faisant une semaine végétarienne par mois. J’ai réussi à embarquer mon compagnon dans l’aventure et c’est bien plus agréable comme ça ! On est synchro, on profite de la semaine végé pour faire des courses différentes, tester de nouvelles recettes ensemble… et quand on va chez des amis qui servent de la viande, on n’est pas seul devant une armée de carnivores qui se moquent de notre nouvelle habitude !

6. Transformer les coups isolés en habitudes

Je vous parlais plus haut de ma fameuse semaine végétarienne. Pourquoi je n’ai pas simplement suivi le « jeudi sans viande » ?

Ne pas manger de la viande un jour par semaine, c’est facile, il suffit de faire une salade à midi et des pâtes avec une sauce aux légumes le soir. L’intérêt, dans la semaine végétarienne, c’est justement de se forcer à découvrir de nouveaux aliments, nouvelles manières de cuisiner etc. 7 jours sans viande, c’est aussi 7 occasions d’être invité chez des amis et devoir assumer son choix, une multitude de moments inattendus où on pourrait craquer mais où on tient bon… et puis, c’est aussi diminuer sa consommation de viande d’1/4 !

C’est en transformant les petites initiatives du début en habitudes récurrentes que vous passerez à l’étape supérieure.

7. Être doublement curieux

Si vous êtes de nature curieuse, vous allez surement aimer tester toutes les nouvelles choses qui s’offrent à vous. Si vous êtes plutôt prudent, laissez-vous un peu aller et tentez de nouvelles expériences ! Ce n’est qu’en gardant l’esprit ouvert que vous adopterez des comportements de plus en plus éco-responsables. Mangez des insectes, testez la trottinette pour aller au boulot, faites-vous un masque de beauté avec du marc de café : c’est en essayant que vous démystifierez les choses.

Mon dernier test en date : le dentifrice au charbon 😀

empreinte écologique ecological footprint ecology consumption consommation ecofriendly eco-responsable eco-responsible conscious fashion designer tricksters assia kara ethical fun creative mode créatrice belgium belgique belge local sustainable durable

CHEEEEEEESE !

8. Arrêter de dire et commencer à faire

On peut se plaindre autant qu’on veut, ce qui a de l’impact ce sont les actions ! Si votre famille, vos collègues ou vos colocs sont les pires pollueurs du monde, ce n’est pas en leur adressant des reproches qu’ils changeront leur comportement. Au lieu de cela, essayez plutôt de les inspirer en montrant l’exemple : s’ils voient que vous en êtes capable, ils finiront par vous suivre. Avec quelques collègues, on a commencé à adopter un comportement éco-responsable au travail en se mettant chaque mois un nouveau défi. La sauce a directement pris et c’est toute l’équipe qui contribue désormais à notre initiative !

9. Trouver le bon équilibre entre seconde main et durable

empreinte écologique ecological footprint ecology consumption consommation ecofriendly eco-responsable eco-responsible conscious fashion designer tricksters assia kara ethical fun creative mode créatrice belgium belgique belge local sustainable durable seconde main second hand oeko tex standard 100Il y a deux manières d’aborder l’écologie. Certains ne jurent que par la seconde main, mais c’est oublier que cette pratique se fonde/s’appuie sur la surconsommation des autres ! D’autres préfèrent acheter du neuf réalisé avec des matières certifiées et prévues pour durer. Ca fonctionne jusqu’à ce qu’on s’en lasse ou qu’on découvre un objet encore plus écologique qui viendra remplacer le précédent.

Mon avis : il faut jouer sur les deux tableaux. Combiner les deux et voir ce qu’on privilégie en fonction de la situation. Tricksters en est un bon exemple : les doublures et les poches sont faites de foulards, chemises et autres tissus de seconde main. Les tissus visibles sont quant à eux de production nouvelle, certifiés Oeko-Tex Standard 100, afin de garantir une qualité identique partout.

 

10. Rester cohérent

Tricksters n’a pas été conçu comme une marque eco-friendly du tout. A l’origine du projet, je n’avais absolument pas réfléchi au potentiel du marché, dont je n’avais d’ailleurs aucune connaissance. Ce n’est qu’au moment de chercher des fournisseurs que j’ai naturellement commencé à me poser la question : à quoi bon faire tant d’efforts dans ma vie personnelle si c’est pour les balayer en quelques secondes en produisant des vêtements polluants ?

empreinte écologique ecological footprint ecology consumption consommation ecofriendly eco-responsable eco-responsible conscious fashion designer tricksters assia kara ethical fun creative mode créatrice belgium belgique belge local sustainable durable seconde main second hand oeko tex standard 100 materials matières fabrics tissus

Que ce soit chez vous, au travail, dans vos loisirs ou votre vie sociale, soyez cohérent. Ce serait tout de même dommage que vos efforts soient réduits à néant… par vous-même !

Aujourd’hui, j’apprends toujours et je m’améliore de jour en jour. Si vous avez une question sur la mode éthique, j’aurai certainement plus d’éléments de réponse qu’hier et moins que demain. Car c’est ça aussi, la transition : s’informer pour pouvoir informer les autres. Ce n’est qu’en restant solidaires et en ne se jugeant pas les uns les autres qu’on arrivera à un résultat dont on pourra être fiers !

 

Si vous avez des tips vous aussi, n’hésitez pas à les partager en commentaire !

Leave your comment